Datcha

L'artisanat : une invitation au Voyage.

ArtisanatDatchaComment

Pays froid au soleil brûlant, le Maroc dans les kasbah et les douars fait vibrer la magie de son artisanat ancestral, au service d'une esthétique de tous les savoir-faire perpétuant la beauté dans le quotidien.

P1060698.JPG

La main noueuse et experte du dinandier, du potier, du tisseur, du sculpteur, adoube l'objet de l'intemporalité des formes, des couleurs et des matières.

L'artisanat marocain offre à la vie, le métissage de l'orient et de l'occident, la palette des couleurs éclatantes, la sensualité des formes et nous emmène aux confins du raffinement dans l'art de vivre.

De la méditerranée, au Sahara et à travers l'Atlas, Datcha vous fait découvrir les trésors somptueux et singuliers de la tradition artisanale marocaine.

Au Maroc, l’idée de la création est à l’image du pays, du peuple et de l’histoire. Le Maroc s’est constitué sur une variété inépuisable de saveurs, de sons, de mots, de gestes, et de parfums. C’est dans l’hétérogène que réside toute la beauté de la création marocaine. Rien ne demeure identique.

Cette quête du beau, cette fascination pour l’ornement, provient d’un rapport singulier au temps. Au Maroc, on prend le temps de travailler avec passion, surtout, avec amour. Le travail de la matière est une entreprise de longue haleine, de rigueur et de connaissance. Datcha accorde alors un intérêt particulier à la démarche de création, au processus créatif. Cet attrait pour l’artisanat marocain s’est concrétisé autour de cet amour de la matière. La fabrication d’un objet artisanal est le fruit d’une longue recherche sur la texture. Avec nos artisans, nous explorons toutes les possibilités d’un matériau.

Combien d’immenses artistes ont eux aussi été émerveillés par ce raffinement inouï, ce goût immodéré du détail. Ils sont venus capter une lumière nouvelle, des couleurs éclatantes. Repensons à Jacques Majorelle lors de sa « première vision marocaine » en 1917, à Delacroix découvrant le royaume avec la mission diplomatique française, à Roland Barthes dégustant un thé dans la médina de Tanger, à l’éblouissement des sens d’un Henri Matisse découvrant son fameux bleu.

Faire entrer l’artisanat chez-soi, c’est une invitation perpétuelle au Voyage. L’objet artisanal vient matérialiser notre rêve d’Orient, de lointain et d’inconnu.

Charles Geoffrion