La maison en pain d'épices vue par datcha : Recette et gabarits
Gingerbread house (recipe and pattern)
 

Le moment le plus satisfaisant en ces périodes de fin d’année, ce sont les préparatifs de Noël. Tous ces moments souvent passés en famille à décorer la maison, le sapin, préparer des petits plats, des biscuits au doux parfum d’épices à tremper dans un vin chaud devant un bon feu de cheminée, réjouissance de Noël par excellence.

Parmi nos DIY de Noël préférés, il y a la maison en pain d’épices. Comptez quelques bonnes heures de travail entre la découpe des différents éléments, leur cuisson et surtout la décoration à la glace royale.

Si vous vous lancez dans votre propre datcha en pain d’épices, partagez vos photos sur notre la page facebook de Datcha ou tagguez nous sur instagram, on veut voir ça!

Temps de préparation de la pâte à pain d’épices: 20mn Temps de repos: 4 heures minimum / 1 nuit de préférence
Temps de cuisson: 45mn - 1 heure (pour découper et cuire les différentes parties de la datcha)
Temps de décoration et assemblage: 2 - 3h

Pour la pâte à biscuit de la maison en pain d’épices

  • 240g de beurre doux mou

  • 200g de vergeoise blonde ou de cassonade

  • 320ml de mélasse ou à défaut de golden syrup (chez Marks & Spencers notamment)

  • 2 oeufs

  • 800g de farine

  • 1c. à café de sel

  • 3 c. à café de gingembre en poudre

  • 2 c. à café de cannelle

  • 1/2 c. à café de muscade moulue

  • 1/2 c. à café de clous de girofle moulus

  • 1 c. à café de bicarbonate de sodium

Au robot pâtissier ou au batteur, mélangez le beurre mou avec la vergeoise blonde, une fois bien amalgamés, ajoutez la mélasse puis les oeufs.

A part, dans un autre saladier, mélangez tous les produits secs (farine, épices, etc). Puis incorporez les au mélange beurre, sucre, mélasse, oeufs.

Réservez au frais, emballé dans un film alimentaire, minimum 4 heures ou la nuit entière de préférence.

Le lendemain, téléchargez et découpez les gabarits (ici) de la maison en pain d’épices.

Préchauffez le four à 180°.

Abaissez la pâte sur une épaisseur de 4 - 5 mm et découpez au couteau les différents éléments de la datcha grâce aux gabarits. Enfournez 12 - 14 min. Laissez refroidir et durcir.

Une fois le pain d’épices durcit, vous pouvez vous aider d’une râpe afin de faire de beaux angles bien droits pour chaque éléments.

 
Maison en pain d'épices (découpe des gabarits)
 

Pour la glace royale

  • 500g de sucre glace

  • 2 blancs d’oeufs

  • poche à douille + douille 1,5 - 2 mm de diamètre (j’ai utilisé une douille de 2 mm)

Battez les blancs et le sucre glace pendant 2 minutes. Attention ce mélange sèche très vite, mieux vaut filmer l’excédent en attendant de l’utiliser

Je vous invite à consulter cette page pour connaître les différentes consistances. Pour la décoration il ne faut pas q'u’elle soit trop liquide. Pour coller la maison la maison en pain d’épices il faudra qu’elle soit épaisse comme du mortier.

Maison en pain d'épices (idée de décoration)

Décorez à la poche à douille les différents éléments, vous pouvez rajouter bonbons, confettis et billes colorées en sucre.

Laissez sécher puis procédez au collage de la maison en pain d’épices. Petite astuce: s’il vous reste de la glace royale laissez la sécher un peu afin qu’elle épaississe, cela sera plus facile et plus rapide à prendre. Aidez vous, comme sur nos photos, de pots, boîtes de conserves, boules de papier aluminium, pour pouvoir faire des cales.

 
 
Maison en pain d'épices (montage)

Vous pourrez la garder comme objet de décoration durant toutes les fêtes de Noël et votre maison embaumera irrésistiblement les parfums de cannelle, gingembre, muscade et clou de girofle ou la manger dans les 15 jours en la protégeant de la poussière.

A vous de jouer!

 
Collection Formentera - Eté 2018

L’île de Formentera aux Baléares, son soleil et ses fonds marins nous ont inspirés une collection très colorée, résolument estivale : Poissons multicolores, coraux, algues, anémones de mer et oursins viennent orner la vaisselle de cette nouvelle collection.

C’est tout au nord de l’Espagne que nous avons trouvé un atelier de céramistes travaillant, depuis trois générations, des décors représentant la faune et la flore aquatique. Ensemble, nous avons élaboré des modèles stylisés, pop et lumineux.

Au Maroc, nous avons réalisé de grandes nattes et des sets de table en jonc de rivière rehaussés de couleurs à l’aide d’ajouts de laine teinte artisanalement. Là bas, nous avons également travaillé sur des plateaux et des coupelles en bois peint à la main, technique utilisée traditionnellement pour les décors des palais arabes.

Cette quatrième collection est née de notre désir de découvrir toujours plus de nouvelles régions et de nouveaux savoir-faire et de préserver ces techniques. En collaborant avec ces artisans, nous avons réalisés des objets fonctionnels entièrement confectionnés à la main, authentiques, originaux et uniques.

-

This colourful, bold, Summer collection draws inspiration from the sea beds of the sunny Balearic island of Formentera: vibrant fish, coral, seaweed, sea anemones and urchins adorn our new collection of tableware.

In Northern Spain, a ceramics workshop has been depicting the local sea life on its products for three generations. Working closely with these ceramicists, we have created bright and lively designs.

In Morocco, we have produced river cane floor mats and placemats, interwoven with colourful hand-dyed wool. There, we also worked on our wooden trays and bowls, hand-painted following a technique traditionally used to decorate Arabian palaces.

Our fourth collection stems from our constant yearning to explore new lands and unearth traditional know-how in order to preserve these age-old tech- niques. Working with these craftsmen has allowed us to produce functional, authentic, unique objects, all completely hand-made.

Datcha - Collection Formentera 1.jpg
Datcha - Collection Formentera 2.jpg
Datcha - Collection Formentera 3.jpg
Datcha - Collection Formentera 4.JPG
Datcha - Collection Formentera 6.jpg
Datcha - Collection Formentera 7.JPG
 
DatchaComment
Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini
 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Le printemps arrive, avec lui les envies de couleur et de fraîcheur. Datcha vous a concocté une recette vitaminée et gourmande pour un déjeuner léger et protéiné.

Ingredients  :

  • Jeunes pousses de salade
  • Quelques feuilles de chou kale
  •  1/2 grenade
  • 150 gr. de pois chiches
  • 1/4 de chou rouge
  • Un sachet d'halloumi (pour une version vegan, vous pouvez le remplacer par du tofu)
  • Mélange de graines germées
  • 1 cuillère à café de sumac
  • Paprika doux
  • Origan
  • 1 citron
  •  2 cuillères à soupe de tahini
 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Egrainez la grenade et mettez la de côté.

Coupez l'halloumi en tranches et faites le griller dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Saupoudrez d'une pincée d'origan.

 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Pour réaliser les chips de chou kale, disposez sur une plaque recouverte de papier cuisson les feuilles de kale. Arrosez les d'un filet d'huile d'olive et saupoudrez les de deux cuillères à café de sumac. Salez et poivrez. Enfournez à 150° C et cuire 12 minutes.

Pendant ce temps, faites griller les pois chiches dans une poêle. Ajoutez deux grosses pincées de paprika doux.

 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Emincez finement le chou rouge. 

Afin de réaliser la vinaigrette, pressez le citron. Ajoutez deux cuillères à soupe de tahini au jus de citron et mélanger pour obtenir un mélange crémeux.

 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Dressez dans un grand saladier en commençant par les jeunes pousses de salade et le chou rouge. Posez les tranches d'halloumi dessus. Disposez les pois chiches et les grains de grenade, les graines germées et les chips de kale. Nappez avec la vinaigrette.

 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini

Bon appétit !

 Recette de printemps : Salade colorée, halloumi grillé et vinaigrette crèmeuse au tahini
 
L'étonnante poterie décorée à l'huile de cade
 Poterie traditionnelle berbère décorée de motifs géométriques noirs à l'huile de cade

Nous avons découvert au Maroc, dans les régions de Marrakech et de Tanger, une surprenante poterie artisanale et traditionnelle ornée de frises géométriques noires. Sur des tasses, des bols et des cruches en terre rouge non émaillée, les artisans potiers appliquent de l’huile de cade (« katran » en arabe),  à l’aide de tampons, afin de créer des décors qui peuvent être très complexes. Cette "huile" est un goudron végétal extrait du bois du genévrier. Il faut la chauffer pour la rendre liquide et pouvoir l’appliquer sur la céramique plus facilement. On prête à cette préparation beaucoup de vertus et de bienfaits et elle est la source de croyances et superstitions. Elle purifierait l’eau et chasserait les insectes. Certaines femmes berbères en mettent un peu sur le visage de leurs enfants afin de les protéger des scorpions et des serpents. C'est d'après cette tradition et avec ces artisans que nous avons travaillé sur quelques objets de la collection Eldfell. Ces motifs abstraits répétitifs se révèlent foncièrement contemporains.

 Datcha - Poteries traditionnelles berbères décorée de motifs géométriques noirs à l'huile de cade. Maroc
 Datcha - Artisan marocain spécialisé dans le décor de céramiques à l'huile de cade dans son atelier
 Datcha - céramiques marocaines décorées de frises géométriques noires à l'huile de cade
 
Ateliers DIY Macramé les dimanches 3 & 10 décembre 2017
atelier DIY Macramé.JPG

Venez apprendre à réaliser une suspension en macramé pour un pot de fleurs!

Atelier à partir de 15h30 chez OPOA - 30 rue Albert Thomas - Paris 10

Frais de 40€ / Matériel et pot fournis. Inscriptions : info@datcha.paris (dans la limite des places disponibles)

Atelier Macramé DIY.jpg
workshop macrame DIY.JPG
 
DatchaComment
Collection Eldfell - Hiver 2017

La collection "Eldfell" -du nom d’un volcan islandais signifiant « montagne de feu »- privilégie les lignes épurées, les décors géométriques, les tons noirs, blancs et gris, les jeux de matières et de textures.

Aluminium coulé dans la terre, bois de citronnier noirci dans l’huile bouillante, céramique enfumée ou carbonisée dans la flamme, marqueterie d’os, décors peints à l’huile de cade, émaillage des céramiques à la bulle de savon, verre argenté et maillechort sont autant d‘évocations de l’Islande et de ses paysages lunaires, de ses champs de lave, de ses plages de sable noir, des pentes nues de ses volcans, de ses colonnes de basalte ou encore de ses fumerolles et geysers.

Avec cette troisième collection nous continuons de développer des collaborations avec des artisans aux savoir-faire spécifiques. Au Nord de l’Espagne, on réalise la « ceramica negra » selon une technique millénaire qui consiste à noircir la poterie dans les flammes. Au Maroc, on coule encore à l’ancienne des objets en aluminium dans la terre sableuse. Là-bas encore, on pratique l’art délicat de la marqueterie d’os. Des tribus berbères sont originaires les traditionnels décors géométriques à pois que nous avons revisité sur notre vaisselle et nos coussins brodés main. En Ile-de-France un maître artisan verrier souffle à la bouche du verre irisé dont les effets miroir rappellent le verre mercurisé.

_

The "Eldfell" collection – named after the Icelandic volcano meaning “mountain of fire” – features refined linear and geometrical patterns in shades of black, white and grey and a combination of materials and textures.

Cast aluminium, fried citrus wood, smoke- fired ceramics, bone marquetry, ornamentations painted with cade oil, bubble glazed pottery, silvered glass and nickel silver, all evoking Iceland’s lunar landscapes, lava fields, black sand beaches, bare volcanic slopes, basalt columns, fumaroles and geysers.

With our third collection, we have furthered our collaboration with craftspeople and specific know-how. In northern Spain,“ceramica negra” is made using a thousand-year-old technique consisting of blackening the earthenware by direct contact with the flames. In Morocco, aluminium objects are still cast in sand. There, people still practice the intricate art of bone marquetry. The geometrical and spotted patterns that garnish our tableware and hand-embroidered cushions come from traditional Berber tribes. Not far from Paris, a master glassmaker mouth blows iridescent reflective glass bearing resemblance to silvered glass.

DATCHA - Eldfell 4.jpg
DATCHA - Eldfell 6.JPG
DATCHA - Eldfell 3.jpg
DATCHA - Eldfell 5.JPG
DATCHA - Eldfell 2.jpg
DATCHA - Eldfell 1.jpg
 
DatchaComment
DIY. Kintsugi : Réparer avec l'or

Le Kintusgi est considéré comme un art au Japon. Il s'agit d'une méthode de restauration des céramiques cassées ou ébréchées à l'aide de laque et de poudre d'or. Cette technique remonterait au XVe siècle. Plutôt que de masquer l'accident, celui-ci est assumé et valorisé.

Nous avons utilisé cette technique afin de réparer des assiettes cassées provenant de notre dernière collection. En voici les étapes :

 Etape 1 : S'assurer d'avoir tous les morceaux afin de reconstituer l'objet

Etape 1 : S'assurer d'avoir tous les morceaux afin de reconstituer l'objet

 Etape 2 : Recoller les morceaux avec une colle extra forte pour céramique

Etape 2 : Recoller les morceaux avec une colle extra forte pour céramique

 Etape 3 : Combler les fissures et les manques à l'aide d'une pâte collante pour réparations

Etape 3 : Combler les fissures et les manques à l'aide d'une pâte collante pour réparations

 Etape 4 : Une fois la pâte sèche, poncer à l'aide d'un papier de verre très fin afin d'obtenir une surface lisse

Etape 4 : Une fois la pâte sèche, poncer à l'aide d'un papier de verre très fin afin d'obtenir une surface lisse

 Etape 5 : A l'aide d'un pinceau fin, appliquer sur la réparation de la dorure liquide puis du vernis alimentaire incolore

Etape 5 : A l'aide d'un pinceau fin, appliquer sur la réparation de la dorure liquide puis du vernis alimentaire incolore

Datcha kintsugi 6
 
Collection Mogador - Eté 2017

Du nom de l’ancien comptoir portugais au Maroc, la collection «Mogador» puise son inspiration dans le bleu d’Essaouira et le vert de la vallée de l’Ourika, dans les couleurs des poteries traditionnelles andalouses, dans la vaisselle sicilienne et calabraise d’après-guerre et dans les senteurs de cèdre et de figuier.

Rotin et jonc de rivière tressés, laiton martelé, bois tourné, céramique peinte à la main ou décorée à l’éponge, textile imprimé au tampon, verre soufflé à la bouche : chaque objet est façonné manuellement par un artisan, selon des savoir-faire anciens et dans le respect des traditions. Chaque objet est différent, unique.

_

The « Mogador » collection, named after the former Portuguese trading post, draws inspiration from the blue of Essaouira and the green of the Ourika Valley, from the traditional colours of Andalusian pottery, from Sicilian and Calabrian post-war ceramics and from the fragrances of cedar and the fig tree.

Plaited rattan and river reed, hammered brass, turned wood, hand-painted or sponge-decorated earthenware, hand-printed cloth, hand-blown glass: all items are hand-made by craftspeople using age-old techniques and traditional know-how. Each item is different and unique.

Datcha - assiettes Mogador. assiettes faience bleu et vert. Handmade in Spain
Datcha - collection Mogador.JPG
Datcha - collection Mogador.Tapis vert, coussin bleu et vert motif floral
Datcha - collection Mogador. Saladier laiton doré, verre soufflé, coussin bleu vert motif palme
Datcha - vaisselle Mogador. Céramique bleu et vert d'Andalousie
 
Au Sud du Maroc : L'envoutante poterie verte de Tamegroute

C’est dans la vallée du Drâa, au Maroc, à une vingtaine de kilomètres de Zagora que se situe la petite ville de Tamegroute. Elle est, à l’origine, réputée pour sa bibliothèque qui abrite des ouvrages datant, pour les plus anciens, du XIe siècle, calligraphiés au brou de noix, au safran, au henné ou à l’or sur des parchemins en peau de gazelle. 

Tamegroute-1

Cette ville abrite également des ateliers de potiers dont les objets aux incroyables nuances de vert font l’admiration des passionnés d’artisanat et de décoration. Ces ateliers sont parmi les plus anciens du Maroc (ils existent depuis le XVIe siècle). La poterie de Tamegroute est spécifique à cette seule ville et est reconnaissable entre mille. C’est une production artisanale locale dont les techniques ancestrales n’ont jusqu’à aujourd’hui pas changé. Ces familles d’artisans, en se transmettant ces traditions et ce patrimoine, gardent précieusement ce savoir-faire, ces recettes et ingrédients secrets.

 photo : Magnus Manske

photo : Magnus Manske

L’argile utilisée par les potiers provient des alentours. Extraite de galeries souterraines, elle est foulée au pied afin d’être travaillée. Une fois tournée, en bols, saladiers, pots, cruches, assiettes, tuiles décoratives, elle est mise à sécher au soleil.

 photo : Nomadensolo

photo : Nomadensolo

C’est un alliage de manganèse (contenu dans le khôl), d’oxyde de cuivre et de farine d’orge qui donne à l’émail des poteries de Tamegroute cette palette si riche allant du vert sapin au vert olive. Sans l’ajout du cuivre, les artisans obtiennent un émail brun/ocre.

 photo : Linda de Volder

photo : Linda de Volder

Une fois les objets recouverts de cette pâte, ils sont mis à cuire à l’étouffé dans des fours de pierre. Le mélange d’herbes sèches, de bois et de feuilles de palmes dégage une épaisse fumée noire.

 photo : Madeleine & Pascal

photo : Madeleine & Pascal

 photo : Edith-Kohlbach-Reisebücher

photo : Edith-Kohlbach-Reisebücher

Le résultat est une poterie épaisse, rustique, authentique, aux teintes de vert riches et profondes et à la surface accidentée, avec des coulures, des gouttes, des ondulations. Ce sont toutes ces imperfections que nous apprécions dans cette vaisselle du Sud marocain.

 photo : Datcha, Paris

photo : Datcha, Paris

 
EVENEMENT : LA CHAMBRE DES MERVEILLES

Retrouvez une sélection d'objets d'artisanat Datcha du 14 au 20 décembre 2016 à La Chambre des Merveilles / Jalouse (projet curaté par Marie Madec).

Datcha - Chambre des merveilles Jalouse Paris
 
Datcha
Collection Gibraltar - Hiver 2016

Ce sont les couleurs chaudes de Marrakech, les rouges, les bruns, les ocres, les motifs et tatouages des tribus berbères, les senteurs de Grenade et de l'Andalousie qui ont inspiré la collection "Gibraltar".

Cuivre martelé ou ciselé, bois d'amandier et de noyer, laine tissée et brodée, coton teint, céramique peinte à la main: Toutes ces matières nobles et naturelles ont été travaillées par des artisans talentueux en France, en Espagne et au Maroc. Réalisés entièrement à la main et de manière traditionnelle, chacun de ces objets est une pièce unique.

_

It is the warm Marrakesh colours, the reds, browns, ochres, the motifs and tattoos of Berber tribes, the scents of Grenada and Andalusia which have inspired the Gibraltar collection. 

Beaten , carved copper, almond and walnut wood, woven and embroidered wool, dyed cotton, hand-painted ceramics: all of these noble and natural materials have been crafted by talented artisans in France, Spain and Morocco. Made entirely by hand and in a traditional manner, each of these objects is a unique piece.

Datcha - Vaisselle Gibraltar
Datcha - Verres Gibraltar
Datcha - Vaisselle Gibraltar
Datcha - Bougie cuivre Gibraltar
Datcha - Pot Gibraltar
 
L'artisanat : une invitation au Voyage.

Pays froid au soleil brûlant, le Maroc dans les kasbah et les douars fait vibrer la magie de son artisanat ancestral, au service d'une esthétique de tous les savoir-faire perpétuant la beauté dans le quotidien.

P1060698.JPG

La main noueuse et experte du dinandier, du potier, du tisseur, du sculpteur, adoube l'objet de l'intemporalité des formes, des couleurs et des matières.

L'artisanat marocain offre à la vie, le métissage de l'orient et de l'occident, la palette des couleurs éclatantes, la sensualité des formes et nous emmène aux confins du raffinement dans l'art de vivre.

De la méditerranée, au Sahara et à travers l'Atlas, Datcha vous fait découvrir les trésors somptueux et singuliers de la tradition artisanale marocaine.

Au Maroc, l’idée de la création est à l’image du pays, du peuple et de l’histoire. Le Maroc s’est constitué sur une variété inépuisable de saveurs, de sons, de mots, de gestes, et de parfums. C’est dans l’hétérogène que réside toute la beauté de la création marocaine. Rien ne demeure identique.

Cette quête du beau, cette fascination pour l’ornement, provient d’un rapport singulier au temps. Au Maroc, on prend le temps de travailler avec passion, surtout, avec amour. Le travail de la matière est une entreprise de longue haleine, de rigueur et de connaissance. Datcha accorde alors un intérêt particulier à la démarche de création, au processus créatif. Cet attrait pour l’artisanat marocain s’est concrétisé autour de cet amour de la matière. La fabrication d’un objet artisanal est le fruit d’une longue recherche sur la texture. Avec nos artisans, nous explorons toutes les possibilités d’un matériau.

Combien d’immenses artistes ont eux aussi été émerveillés par ce raffinement inouï, ce goût immodéré du détail. Ils sont venus capter une lumière nouvelle, des couleurs éclatantes. Repensons à Jacques Majorelle lors de sa « première vision marocaine » en 1917, à Delacroix découvrant le royaume avec la mission diplomatique française, à Roland Barthes dégustant un thé dans la médina de Tanger, à l’éblouissement des sens d’un Henri Matisse découvrant son fameux bleu.

Faire entrer l’artisanat chez-soi, c’est une invitation perpétuelle au Voyage. L’objet artisanal vient matérialiser notre rêve d’Orient, de lointain et d’inconnu.

Charles Geoffrion